Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journée mondiale de la tortue marine, un animal symbole de sagesse en danger

La Journée mondiale de la tortue de mer honore et souligne l'importance des tortues de mer et reconnaît les efforts de conservation et de protection des tortues de mer dans le monde entier. Elle a lieu le jour de la naissance du célèbre biologiste spécialiste des tortues de mer, Archie Carr herpétologue réputé oiginaire d'Alabama et décédé à l'âge de 78 ans en 1987, qui a fondé le Sea Turtle Conservancy et a contribué à créer la communauté qui travaille aujourd'hui à la protection des tortues de mer.

Télécharge ici notre guide gratuit sur les tortues marines !

AQUADOMIA école de plongée

Sea Turtle Ecology

Suivez votre formation tortue marine avec Aquadomia

Les tortues de mer, exposées à de nombreux dangers

Seule une fraction des tortues de mer qui peuplaient autrefois la Terre y vivent encore aujourd'hui. Les tortues de mer ont été tuées pour leur viande, leurs œufs, leur peau et leur carapace. Leurs habitats d'alimentation et de nidification sont détruits et elles sont menacées par la pollution. Elles sont notamment menacées par le plastique déversé dans les océans.

Outre les engins de pêche et le changement climatique, de nombreuses autres menaces d'origine humaine pèsent sur les tortues de mer. Ces menaces comprennent le développement côtier, la pollution, la récolte directe, les espèces envahissantes et les collisions avec les navires.

Aménagement du littoral
Avec l'empiètement d'hôtels, de parkings et de logements le long des plages de nidification, les tortues femelles sont contraintes d'utiliser des habitats de nidification sous-optimaux. Après avoir émergé de leur nid la nuit, les nouveau-nés se frayent un chemin entre le nid et la mer grâce à la lumière de la lune.

L'éclairage artificiel, tel que les lampadaires et les lumières des chambres d'hôtel, perturbe ces nouveau-nés, les envoyant vers la terre dans la mauvaise direction. Ils ont alors peu de chances de survivre à la déshydratation, à l'épuisement, aux prédateurs et aux automobiles.

Pollution
Les déchets solides, les produits chimiques et les polluants issus des activités humaines pénètrent dans l'océan, causant des blessures, des maladies et même la mort des tortues de mer.

Les sources de pollution vont des rejets d'eaux usées des paquebots de croisière aux filets de pêche perdus par les pêcheurs, en passant par le ruissellement des engrais provenant des exploitations agricoles. Cela signifie que même les personnes vivant au milieu des États-Unis peuvent avoir un impact sur la santé des océans et des tortues de mer.

Des milliers de produits chimiques fabriqués par l'homme contaminent l'environnement marin, dont beaucoup s'accumulent dans les tissus des tortues de mer, affectant leur locomotion, le fonctionnement de leur cerveau et leur succès reproductif. Les tortues de mer consomment également des plastiques et des débris marins qui sont nocifs pour leur système digestif.

Les scientifiques pensent qu'il pourrait y avoir un lien entre l'exposition aux polluants agricoles et la propagation et la prévalence de la fibropapillomatose, une maladie des tortues marines qui provoque la croissance de tumeurs sur les yeux, le tractus intestinal, les poumons, la bouche, le cœur et d'autres organes.

Plastiques
Chaque année, plus de six millions de tonnes de déchets pénètrent dans les océans, les plastiques représentant jusqu'à 90 % de ces déchets. Les déchets marins présentent un risque d'enchevêtrement et d'ingestion pour les tortues, menaçant leur capacité à s'alimenter, à grandir et, finalement, à survivre. Une étude menée sur de jeunes tortues caouannes a révélé que 15 % d'entre elles avaient ingéré de grandes quantités de plastique qui empêchaient leur estomac de fonctionner.

Récolte directe
Les tortues de mer font partie du régime alimentaire et des rituels spirituels de nombreuses cultures. Certains pays, comme les îles Vierges britanniques, le Costa Rica, l'Indonésie et le Japon, autorisent la chasse aux tortues de mer juvéniles et adultes et la collecte de leurs œufs en toute légalité.

Le braconnage, ou le fait de tuer illégalement une tortue, est également courant dans de nombreuses régions du monde. Le braconnage des œufs de tortue de mer se produit encore sur certaines plages de nidification du sud de la Floride, bien que des réglementations strictes et des patrouilles sur les plages aient contribué à diminuer ce problème.

Les espèces envahissantes
Les espèces invasives sont des espèces non indigènes de plantes, d'animaux ou d'insectes qui ont été introduites dans une zone où elles ne se trouvent pas naturellement. Elles peuvent faire des ravages sur les espèces indigènes en leur faisant concurrence pour l'espace et la nourriture ou en agissant comme des prédateurs.

Parmi les exemples d'espèces envahissantes, on peut citer une balane clandestine provenant du ballast d'un navire, une graine de plante cachée dans la semelle d'une chaussure de randonnée portée sur une île lointaine ou un iguane de compagnie relâché dans la nature. Pour les tortues de mer, les espèces non indigènes, telles que les fourmis de feu, les rats, les renards roux et les chiens domestiques, peuvent être très dangereuses sur la plage, où elles sont connues pour déterrer les nids et manger les œufs des tortues de mer.

Heurts de navires
Les tortues de mer ne peuvent pas respirer sous l'eau et leur remontée régulière à la surface les place directement sur la trajectoire des bateaux. Les navires commerciaux et de plaisance sont les principaux dangers pour les tortues, en particulier dans les couloirs de navigation et pendant les mois les plus touristiques, lorsque des millions de plaisanciers se rassemblent dans les zones côtières.

Les collisions de bateaux sont la source identifiable la plus courante de traumatismes pour les tortues trouvées échouées et mortes sur les plages de Floride. Les blessures causées par les hélices des bateaux comprennent des nageoires amputées, des carapaces fracturées, des lésions cérébrales et des os cassés.

Bien que toutes ces blessures n'entraînent pas la mort immédiate, elles peuvent causer des niveaux élevés de stress ou de blessures, qui finissent par affecter la capacité d'une tortue de mer à s'alimenter, à migrer, à échapper aux prédateurs et à se reproduire.

Retrouvez ici nos échanges en live sur les tortues marines

Sept espèces de tortues marines

Il existe sept espèces de tortues de mer, également appelées tortues marines. La plus petite est la tortue de Kemp. Elle peut atteindre une longueur d'environ deux pieds et un poids de près de 90 livres. La plus grande est la tortue luth. Elle peut atteindre une longueur de près de six pieds et pèse généralement entre 650 et 1 300 livres. Les autres espèces sont la tortue verte, la tortue imbriquée, la tortue olivâtre, la tortue caouanne et la tortue plate.

La tortue imbriquée, une tortue marine exceptionnelle

Découvrez aussi notre article : Oreille en plongée, que faire si ça fait mal ?

AQUADOMIA école de plongée

Des tortues présentent largement sur presque tout le globe

Les tortues de mer vivent partout : dans les eaux tropicales et subtropicales, mais aussi en Méditerranée. Bien qu'elles passent la plupart de leur temps dans l'eau, elles ont tendance à rester près de la terre. C'est notamment le cas des femelles, qui pondent leurs œufs sur le sable. Notamment, les tortues de mer font généralement leur nid sur les mêmes plages que celles où elles ont éclos. Les tortues de mer détectent les champs magnétiques de la Terre et les utilisent pour se diriger, migrant parfois sur des milliers de kilomètres. Les tortues de mer grandissent lentement, prenant 15 à 50 ans pour atteindre la maturité, et certaines vivent jusqu'à plus de 100 ans ! La Journée mondiale de la tortue de mer contribue à faire en sorte qu'elles aient la possibilité d'atteindre un âge aussi avancé !

Pour suivre votre formation tortue marine avec Aquadomia : https://www.aquadomia.com/produit/formation-tortue-marine/

Tag(s) : #Biologie sous-marine, #développement durable
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :