Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Vincent Défossez

L’école de plongée www.Aquadomia.com  propose des formations entièrement sur mesure, du débutant au moniteur en passant par la plongée tek : cursus Tec Rec PADI, Trimix et recycleur CCR. Des professionnels brevetés encadrent des cours de plongée tous niveaux à Marseille dans un cadre convivial,  ce qui permet d’aller à la rencontre de découvertes subaquatiques qu’il est intéressant d’apprendre à comprendre au travers de formations en biologie sous-marine et en naturalisme  sous-marin.

Résultats d’une étude de l’université de Saint Andrew en Ecosse : les bulles pourraient soumettre les mammifères marins aux mêmes accidents de décompression que les humains !

5412492859_a543ecf548.jpg

L’étude, conduite par des scientifiques de l’université de St Andrew, montre que les mammifères marins peuvent souffrir de ce que l’on appelle communément les « bends » ou accidents de décompression.

 Jusqu’à maintenant, il y avait un consensus pour dire que les cétacés n’étaient pas sensibles à l’accident de décompression dont les symptômes peuvent aller de l’éruption cutanée à la mort dans les cas extrêmes pour les humains.

La nouvelle étude publiée en décembre dernier met en évidence la formation de bulles dans le corps de baleines et phoques échoués, ce qui suggère des risques potentiels d’accidents de décompression lié à la pression subie durant les plongées profondes.

Cette recherche suggère aussi que les bruits humains excessifs, comme l’exposition au sonar millitaire pourrait provoquer la désorientation des mammifères marins, ce qui les conduirait à perdre leurs défenses naturelles et à succomber aux bends plutôt que de les éviter.

Le chercheur principal  Dr Sascha Hooker commente ainsi :

“La maladie de décompression, couramment connue comme “bends” est un sérieux problème pour les humains, mais nous avions un doute sur la possibilité pour les mammifères marins d’avoir des bends et si leurs conséquences pouvaient être aussi sérieuses pour eux. 

Malheureusement la technologie ne permet pas de mesurer ce qu’il en est physiologiquement à l’intérieur d’une baleine sauvage descendant à plus de 1000 mètres.

Néanmoins nos récents travaux sur leur physiologie nous portent à conclure qu’ils pourraient souffrir comme les hommes de la maladie de décompression

Ceci a été mis en évidence par l’apparition de bulles dans leur corps liée à l’augmentation du niveau d’azote dans le sang et les tissus.

Cette recherche a impliqué une équipe de différentes spécialités incluant la médecine hyperbare, la pathologie vétérinaire et des experts en anatomie, physiologie, écologie et comportement.

Il apparaît plusieurs cas de formations de bulles suite à l’exposition à des sonars qui ont provoqué la désorientation et l’échouage de dauphins.

En examinant les mécanismes de préventions des incidents de plongée chez les mammifères marins, le Dr Hooker et ses collègues ont montré que ceux-ci pouvaient être bien plus instables que ce que l’on pensait. 

En conclusion, les résultats ont changé la façon de penser sur la gestion de la plongée profonde par les mammifères marins. Les baleines et phoques tolèrent plongées profondes et remontées rapides sans développer de charges excessives d’azote conduisant à l’accident de décompression. Ce n’est pas le cas pour toutes les espèces, et il se peut que la gestion de l’azote dépende aussi des autres besoins physiologiques comme le besoin en oxygène ou celui de la circulation sanguine pour rester chaud.

Alors que la maladie de décompression a peu de chances d’apparition dans des circonstances normales, un haut niveau sonore perturbe la gestion de la décompression pour les mammifères marins, les sons humains excessifs peuvent engendrer des maladies et blessures.

Alors prêt pour effectuer votre stage de formation plongée à Marseille pour mieux observer le milieu marin ? Et pourquoi pas avec www.Aquadomia.com, ce qui est l’occasion de bénéficier d’un savoir-faire reconnu et de l’expertise de moniteurs diplômés en cours particuliers ou mini-groupes aux dates de votre choix !

Commenter cet article