Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Vincent Défossez

         www.aquadomia.com

Alors que nous sommes spécialisés en formation plongée sous-marine accélérée et que nous donnons des cours de plongée sous-marine du débutant au moniteur, il me semble indispensable de préciser l'importance de la nature de votre motivation avant de vous lancer dans une formation de moniteur de plongée sous-marine !

Tout d'abord pas de miracles... il faut aimer l'eau et il faut du temps, même en parcours accéléré. Ensuite le moniteur de plongée ne doit pas être qu'un super plongeur, mais surtout aimer les gens et leur prêter attention afin de les aider à surmonter leurs difficultés dans leur apprentissage.... Qualités relationnelles, diplomatie, écoute de l'autre sont des qualités qui vous sont indispensables. Si vous n'aimez pas le contact et que vous choisissez ce métier pour fuir le monde... choisissez-en un vite autre (et pourquoi pas scaphandrier par exemple ?) !

DSCF0659.JPG


Donc première chose, aimer être au service des autres et leur rendre service, les écouter pour mieux les comprendre. Ensuite ce métier s'exerçant dans l'eau et plutôt en mer qu'en piscine (et oui c'est une évidence mais combien me demandent à devenir moniteur en cours du soir en piscine !), il faut aimer se mouiller et ne pas avoir peur d'avoir froid, d'avoir la peau qui se dessèche, savoir que l'on sera exposé aux risques d'otites... bref si vous êtes plutôt du style douillet, mieux vaut peut être choisir une autre voie. Je n'ai pas dit qu'il fallait être un dur à cuire au physique de Musclor pour réussir, il faut simplement aimer ce que l'on fait et ne pas vouloir se réfugier sous la couette ou derrière son ordi dès que les conditions naturelles demandent un poil de courage... les filles que j'ai eu l'honneur de former au monitorat de pongée sous-marine m'ont montré que ce n'était pas une question de carrure, mais plutôt de tempérament... Mais aussi de constitution !

Autant dire que si vous avez pour habitude de rendre une visite mensuelle à votre médecin pour chaque bobo, la plongée sous-marine risque d'accélérer la fréquence de ses visites pour otites, sinusites liées plus à la qualité de l'eau qu'aux variations de pression, pour les rhumes liés aux variations de température, pour le mal au dos lié à la manutentoin et le port du matériel...

Enfin il faut du temps, surtout si vous souhaitez devenir professionnel en France car pour l'instant rien n'a changer il faut toujours un brevet d'état BEES1 minimum pour enseigner contre rémunération en France. Par contre pour l'étranger nous pouvons vous former en 8 semaines au métier de Dive Master PADI, et il vous faudra 6 mois pour devenir Instructeur PADI.

Quel cursus suivre ? De toutes façon il faut commencer par les quatre premiers niveaux pour devenir guide de plongée, et après envisager le monitorat. Pour ma part j'ai mis bien 7 ans pour avoir mon niveau 4 en cursus associatif traditionnel. Mais comme je le disais précédemment on peut aller beaucoup plus vite et c'est pour cela que j'ai créé Aquadomia : nous formons des débutants complets au Dive Master en 8 semaines, ce qui leur permet déjà de travailler dans la plongée à l'étranger, et j'ai déjà transformé des novices complets en niveau 4 français en 10 semaines !

Concrètement si vous vous inscrivez sur www.aquadomia.com aujourd'hui, dans deux mois vous pouvez vous envolez pour travailler comme Dive Master Padi à l'étranger !

divemaster1-copie-1.jpg

Enfin si vous pensez toujours que l'on peut devenir moniteur ou monitrice de plongée uniquement parce que l'on a envie d'être une star ou un sex symbol, je vous livre ici l'extrait d'un article humoristique paru il y a quelque temps sur scuba-people.com, écrit par une personne utilisant le pseudo "la Morue"

"Allez, avouez, les filles… ne vous est-il jamais arrivé de battre des cils devant un beau moniteur ? De vous laisser aller à échafauder les scénarios les plus chauds de retour de plongée ?

LE FANTASME DE L’HOMME DE L’ATLANTIDE

J’ai souvent remarqué, dans ma bande de morues (mes copines, quoi), une attention particulière pour ce type d’hommes palmés. En rentrant de mes voyages plongée, j’ai dû plus d’une fois répondre à la question suivante : « Alors, les divemasters, ils étaient comment ? ». C’est avec des étincelles plein les yeux que mes copines attendaient une réponse croustillante de ma part… « Heu, y’avait pas mal de concombres de mer, mais je n’ai pas vu la queue d’un requin baleine, ni même la raie d’une manta… et sinon, au niveau des moniteurs, il y avait surtout des vieux loups de mer… »

LE PRESTIGE DU MONITEUR
Le plus souvent, pour les néophytes du néoprène, les « moniteurs de plongée » sont perçus comme un objet de fantasme. Comme le prof de tennis, le moniteur de planche à voile, le prof de tir à l’arc ou le moniteur de ski, ces Gentils Organisateurs seraient le symbole de l’Amant parfait ! Pourquoi ce fantasme du prof de plongée ? Après avoir sondé mon entourage, j’ai quelques pistes d’explications « anthropologiques » à vous proposer.

LES APOLLONS DES MERS

Tout d’abord, dans notre esprit, physiquement, les moniteurs de plongée seraient des bombes sexuelles (n’ayons pas peur des mots, je rappelle que nous sommes dans le registre du fantasme)… Nous les voyons bronzés, donc canons, forcément, puisque c’est bien connu, le bronzage rend beau ! Ils ont les reflets du soleil dans les cheveux qu’ils portent volontiers et négligemment longs. Et, sur leur torse nu (et souvent bombé), ils arborent des tatouages de squales synonymes du summum de la virilité, Rrrrrrrrrr.


DES HOMMES PLEINS D’ATTENTION 
 Ensuite, dans l’imaginaire féminin, ce sont des hommes attentionnés qui n’hésitent pas à donner de leur personne pour nous accompagner dans tel ou tel exercice. Et nous, les femmes, nous n’hésitons pas à jouer les cruches, espérant le moment où le moniteur de plongée nous prendra par la main, échangera son détendeur avec le nôtre, frôlera notre néoprène (même si je défie quiconque de ressentir des caresses à travers une 7 mm). Mais voilà, parfois le gentleman plongeur vous laisse seule avec votre bloc, en train de faire le grand écart entre le quai et le zodiac… pour le collé-serré, repassez, mesdames ! Parce que, des plongeuses godiches, ils en ont vu passer plus d’une avant vous !

PAROLES, PAROLES, PAROLES…

 Le moniteur de plongée serait aussi un expert pour raconter des histoires, parfois drôles, souvent d’aventure. Hé oui, la cicatrice sur leur torse est forcément le trophée d’une bataille avec un grand requin blanc rencontré dans le lac d’Annecy ! Alors il raconte des histoires, on l’écoute parler les yeux pleins d’envie… jusqu’à ce qu’il finisse par s’écouter parler…

GO, GO AND SEE MY LOVE
Et puis, bien sûr, c’est un être sensible, doux et rêveur… Une sorte de Jean Marc Barr dont nous étions toutes folles à la sortie du Grand Bleu (avant qu’il ne devienne une icône gay). Je me souviens d’une copine d’école qui avait vu plus de 30 fois le Grand Bleu dans sa version longue en salle, et qui à chaque fois que Rosanna Arquette pleurnichait « Go, Go and see my love », se mettait à pleurer toutes les larmes de l’Océan, en arguant « Qu’est-ce que c’est romantique »… Le mec, il préfère laisser la femme de sa vie enceinte sur la plateforme de plongée (certes elle avait la coupe de Karen Cheryl et des épaulettes très vintage, mais ce n’est pas une raison), pour aller vivre son truc avec les dauphins… Ca c’est du romantisme ! Bon j’avoue, j’ai vu la scène 29 fois et j’ai toujours les poils qui se hérissent au même moment !"

Vous l'aurez compris cet article extrait de scuba-people.com relève plus du fantasme que de la réalité...mais si vous souhaitez réellement faire un grand pas en avant, il vous suffit de vous inscrire sur :

Commenter cet article