Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Vincent Défossez

Comment faire quand on souhaite faire une formation reconnue internationalement afin d’espérer en vivre un peu à l’étranger tout en s’assurant d’un excellent niveau technique permettant aussi des échappées en autonomie en France ?

 

Cyrille l’a compris : en visites régulières sur Marseille, son projet initial était de s’assurer les services d’une structure professionnelle pour sa formation PADI au rescue diver et au dive master et ceux d’une association pour sa formation FFESSM de niveau 3. Lors de ses débuts de formation Rescue Diver et EFR avec Aquadomia, il a très vite été dans le bain en découvrant en parallèle d’autres clients se formant aux différents niveaux de l’école de plongée française FFESSM… si bien qu’il a eu l’idée de me confier l’ensemble de sa formation, que ce soit pour le niveau 3  et le Dive Master.

 

Le challenge est stimulant et cohérent : pour ma part j’adore faire la formation Dive Master, mais c’est vrai que je n’accepte de la faire qu’à des gens d’un excellent niveau technique. L’idée de former des futurs encadrants, même si ce n’est que pour un cadre hors de nos frontières, qui auraient un niveau de plongée médiocre me répugne et je me refuse à le faire, même si certains homologues peu scrupuleux n’hésite pas un instant vu ce que j’ai déjà pu observer lors de mes pérégrinations  

Avec bien plus de soixante dix plongées, nombre qui sera encore très vite augmenté lors de sa  formation et des plongées qu’il n’hésitera pas à faire en parallèle, Cyrille présente un excellent potentiel pour aborder cette formation couplée… Même si il va falloir que je calme le jeu, car je pense que le fait de l’avoir fait nager le 800 mètres avec des candidats niveau 4 n’a fait que le stimuler davantage, là où je pensais modérer ses ardeurs pour quelque temps ! 

 Alors bon courage pour ta préparation Cyrille, car c’est vrai que vu tes ambitions il ne va pas falloir chômer pour passer les étapes haut la main et ainsi faire de toi un bon organisateur de l’école américaine associé à un excellent plongeur subaquatique de l’école française : un régal pour tes futurs plongeurs (à l’étranger) qui pourront apprécier tout à la fois ta formation à l’animation et ton expertise technique… Mais n’oubliez pas : c’est en forgeant que l’on devient forgeron, n’oubliez pas de plonger plonger plonger il n’y a que ça de vrai pour progresser et apprendre !

Commenter cet article