Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Vincent Défossez

On appelle "nitrox" le mélange Oxygène + Azote enrichi en oxygène. La plongée au nitrox présente des avantages : le pourcentage d'azote du mélange respiré est plus faible qu'avec l'air. Par conséquent la dissolution de l'azote dans les tissus est également plus faible, engendrant une plus grande facilité de gestion de la décompression. Il en résulte qu'on peut plonger plus longtemps qu'à lair à la même profondeur, tout en restant toujours dans la courbe sécurité. C'est donc plus de sécurité, de confort et de plaisir.

La contrepartie réside dans des risques spécifiques au nitrox. La part de pression due à l'oxygène (pression partielle) dans le mélange respiré ne doit pas dépasser une certaine valeur. A ce sujet, on peut faire une remarque intéressante : si ces plongeurs descendent à -25m avec un Nitrox 40 %,  la pression partielle de l'oxygène dans le mélange respiré sera de 1,4 bar. Cela correspond à la pression partielle d'oxygène lors d'une plongée à l'air à -60m !

Si on plonge au nitrox, les calculs de courbe de sécurité et des paliers de décompression devront être adaptés au type de mélange utilisé. Le matériel doit être entretenu en prenant des précautions particulières à cause de la grande quantité d'oxygène présente.

Ce type de plongée nécessite une formation spécifique, que ce soit à la FFESSM ou chez les organismes RSTC (PADI, SSI). Aquadomia Marseille organise régulièrement ce genre de formation.  Renseignez-vous !

Commenter cet article