Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les positions en plongée - Débat sur les positions à adopter en plongée.

Je souhaite préciser ici certaines choses d'une part en ce qui concerne :

- l'apprentissage

- le déplacement

- la décompression

En ce qui concerne l'apprentissage c'est vrai qu'il ya des décennies de plongeurs qui ont appris à faire leurs exercices leurs compétences les genoux à terre avec des démonstrations qui sont faits genoux à terre… alors la question à se poser par rapport à ça : est-ce que l'on plonge genoux à terre ?.... NON

 Donc est-ce que c'est indispensable de faire des exercices à genoux… NON ! C’est vrai que ça peut aider dans certains cas pour stabiliser mais dans d'autres cas pour certaines personnes c'est très déstabilisant de se mettre à genoux à terre tout simplement parce que au fond, ils sont emportés par le poids du bloc et donc il se tordent et ils ont du mal.

Ne vous obstinez pas à mettre vos plongeurs à genoux puisque de toute façon ils ne plongeront jamais à genoux sur le sol !

Donc aucun problème pour leur faire faire les exercices en flottabilité neutre (si cela leur est possible bien sûr, il est clair qu’en début d’apprentissage un point d’appui au sol est souvent le bienvenu) c'est à dire sans qu'ils touchent le sol, en étant dans la position avec laquelle ils sont le plus confortable.

Bien sûr il peut être préférable pour certains exercices pour certaines personnes de les faire avec un repère fixe mais pas forcément genou à terre d'autant qu’en milieu naturel la réalisation de cet exercice a un impact sur l'environnement…

Pour limiter l’impact sur l'environnement en se mettant genoux à terre mieux vaut choisir une zone de sable… mais c'est vrai que même dans le sable il y a de la faune qui est là et que l’on vient perturber…

 

Pour l'évolution sous l'eau c'est vrai qu’il existe plusieurs styles entre le plongeur loisirs classique qui est un peu incliné avec un léger palmage résiduel et à l'autre extrême le plongeur tech qui est à plat qui ne bouge pas et qui progresse de cette façon alors il faut essayer de justifier les deux…

c'est vrai que l'inconvénient de la position inclinée avec palmage résiduel c'est que dès qu'on se rapproche du fond on soulève….et c’est pour ça que les plongeurs tech sont plutôt bien à plat sans mouvement pour éviter la turbidité des eaux en soulevant la vase le sable par des coups de palmes.  Il s’agit aussi lorsqu'il y a pénétration d’épave ou de grottes de faciliter celle ci en étant le plus fluide et en offrant le moins de points d'accrochage.  

C'est vrai que il faut pas être extrême voire extrémiste sur ses positions puisque vous avez le droit de lever la tête notamment pour regarder si il n’y a rien au dessus ça peut être bien sûr sur le côté etc mais rien ne vous empêche de vous remettre debout pour observer une falaise !

Si l’on caricature, certains plongeurs une fois qu'ils sont habitués à avoir une horizontalité parfaite - ce qu'on appelle le trim - veulent que tout le monde plonge comme ça tout le temps !

L’horizontalité ne doit pas être une fin en soi ! Il faut relativiser par rapport au plaisir apporté ne serait ce que pour l'observation… si vous regardez un beau tombant, une belle arche vous pouvez bien sûr vous relever pour profiter du spectacle !

Il est aussi très important de pouvoir regarder vers le haut pour vérifier que la voie est libre pour libérer un parachute ou pour effectuer une remontée.  Ensuite il faut aussi prendre en compte le fait que pour les plongeurs tech qui plongent vraiment à plat, cette façon de plonger peut causer un problème puisque on peut avoir tendance à relever la tête et donc venir bloquer donc la zone du bulbe rachidien et cela peut être un facteur favorisant d'une mauvaise désaturation et donc d'un accident de décompression !

C’est pour ça qu'il faut mettre un peu de souplesse dans les positions adoptées sous l'eau !

Pour terminer je vais parler de la position au palier de décompression. Il y a plusieurs théories qui s'affrontent entre les thèses du plongeur strictement horizontal pour avoir toutes les parties du corps à la même profondeur de manière à ce que tout désature de manière similaire... à la thèse du plongeur vertical tête en haut qui donc lui n'a pas toutes les parties du corps à la même pression…

De toute façon sur les paliers que ce soit 3 ou 6 mètres mieux vaut le faire à 6 m ça n'a aucune incidence pour le dernier palier... et la position verticale présente un avantage, c'est que ça facilite l'inspiration donc il y a certaines thèses qui disent que la position verticale peut être meilleure pour les paliers.

C'est vrai que le fait d'être debout facilite l'inspiration. Et comme il est vital de favoriser les échanges gazeux et donc la respiration au palier ça peut être une bonne astuce… Mais attention parce que c'est vrai qu'on position verticale on peut avoir la tendance à palmer et donc à remonter et faire surface !

Il ya aussi une technique ce qui est une de celles que je peux conseiller bien sûr c'est dans certaines circonstances,  c'est de se mettre plutôt sur le dos, en position semi assise… alors certains disent c'est pour que le poids de la bouteille t’emmène plus bas…  c'est complètement faux  parce que le poids de la bouteille que vous soyez sur le ventre ou  sur le dos c'est exactement le même… simplement quand vous vous mettez sur le dos vous avez le ventre qui rentre et mécaniquement les viscères qui sont compressés et donc l'air qui est contenu dans celles-ci qui est expulsé. Il suffit de se promener sur une plage vous verrez qui est-ce qui a le ventre le plus plat : c’est celui qui est allongée et non celui à quatre pattes donc c'est pour ça que la position sur le dos présente plusieurs avantages. D’abord celui de vous alourdir au palier et aussi de vous permettre de voir la surface et voir ce qui se passe au dessus c'est important pour faire surface pour éviter de se cogner quelque part… et pour larguer un parachute avec une voie libre…  

J'espère vous avoir abordé quelques éclairages bien sûr je ne vous engage pas à faire telle ou telle technique choisissez la vôtre les celle qui vous paraît la plus cohérente, discutez en avec votre moniteur parce que une méthode peut être plus adapté dans certaines circonstances que dans d'autres… en tout cas acceptez les différences sachez que la flottabilité parfaite la flottabilité neutre à l'horizontale très adaptée pour les plongeons tech qui font la pénétration d’épaves ou de grottes elle est moins adaptée pour contempler un tombant.

L'essentiel étant que vous limitiez l'énergie nécessaire à vous maintenir en flottabilité neutre, c’est-à-dire sans mouvement et en ayant un rythme ventilatoire plutôt bas.  Cela veut dire les poumons à volume mini confortable pour minimiser les variations de flottabilité.

C'est souvent un des problèmes que l'on rencontre pour la tenue du palier.  Si vous ventilez trop fort avec de trop grands volumes pulmonaires effectivement vous allez avoir tendance à remonter à la surface. Il vaut mieux bien ventiler mais avec les poumons à volume minimum confortable.

J’espère que cet article vous a apporté sur les positions en plongée. Rappelez-vous : nous ne sommes pas obligés de faire des exercices genoux à terre !  Essayons de respecter le milieu et donc le sol et de toute façon quand on plonge, nous sommes normalement en pleine eau sans interaction.

 

Bonnes plongées !

Tag(s) : #Devenir moniteur de plongée, #Formation plongée, #Formation plongée niveau 1

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :