Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Vincent Défossez

http://www.aquadomia.com Gérer son lestage son gilet et sa respiration : une clé pour des plongées faciles et sans danger !

Formation plongée : les 5 trucs et astuces pour réussir sa descente et son équilibre en plongée ! 

L'équilibre en plongée : comment ça marche ? 

N'avez-vous jamais eu l'impression d'être trop léger en surface et trop lourd au fond ?

C'est bien tout problème en plongée sous-marine : comment gérer sa descente et son équilibre correctement pour interférer le mons possible avec l’environnement et passer une plongée calme et détendue.

Qu'est-ce qui fait que nous sommes équilibrée sous l'eau ? Etre équilibré sous l'eau ça veut dire flotter en apesanteur sans toucher l'environnement et en limitant les mouvements.  C'est ce que l'on appelle la flottabilité neutre.  

 

Comment être équilibré en plongée ? 

 

Pour être en flottabilité neutre il faut que notre poussée d'Archimède compense notre poids autrement dit que le poids du volume d'eau déplacé soit égal à notre poids.  Assez simple mais les choses sont un petit peu plus compliquées dans la réalité, et ce qu'il faut comprendre c'est que plus l'on descend plus la pression augmente et donc les micro bulles d'air présentes dans le néoprène de notre combinaison s'écrasent… Notre combi diminiue donc de volume, notre combinaison s'écrase donc ça veut dire qu'au fur à mesure de la descente nous devenons plus lourd !

 

Vous avez certainement appris que ce qui fait l'équilibre en plongée c'est le poumon ballast puisque quand nous inspirons nous sommes plus volumineux et donc plus léger : cela marche quand on est toujours à la même profondeur mais pas quand l'on descend franchement. Lorsque l'on descend il faut pouvoir compenser l'écrasement la combinaison et c'est pour cela que le gilet est utile… Et donc il convient de le gonfler au fur à mesure de la descente c'est tout le paradoxe de la plongée ! En surface il faut dégonfler son gilet de manière à être plus lourd mais aussi dégonfler ses poumons pour réussir à disparaître sous la surface et ensuite au fur à mesure de la descente il faut compenser l'écrasement de la combi par l'inflation d'air dans le gilet stabilisateur autrement dit pour réussir votre descente quand il s'agit d'une descente en pleine eau il s'agit donc d'avoir  constamment le bouton sur l’inflateur pour gonfler progressivement votre gilet.

Gérer sa descente en plongée : comment faire ?

Le problème que l'on rencontre le plus souvent c'est comment quitter la surface... Une fois qu'on a compris le principe d'Archimède il suffit de comprendre qu'il faut bien vider son gilet bien vider ses poumons, mais aussi faire des mouvements qui nous emmènent vers le bas !  Le souci c'est que bien souvent quand on veut descendre on se sent basculer en arrière si on a un bloc en acier lourd et que nous nous débattons à vouloir rester droit en agitant les pieds donc les palmes ce qui a pour effet de nous remonter en surface. C'est souvent pour cela que les descentes sont difficiles !

Donc mon conseil c'est bien sûr c'est de bien vider son gilet de se laisser basculer en arrière avec sa bouteille pour agiter les palmes vers le haut et ainsi faciliter la descente sur les premiers mètres pour ensuite bien sûr se retourner sur le ventre et se stabiliser. Bien sûr si l’on veut éviter de trop basculer en arrière avec un bloc acier lorsque l'on descend il suffit de plier les genoux - sans faire de mouvement qui entraîne vers le haut - mais de toute façon il faut bien comprendre qu'il ne faut pas prendre trop de lest parce que la tentation est grande de rajouter rajouter rajouter du plomb pour faciliter la descente... et ensuite on se retrouve complètement écrasé au fond !!! On peut aussi bien sûr s’aider de la technique du phoque consistant à prendre une bonne impulsion pour sortir de l’eau jusqu’à la potrine puis se laisser tomber en soufflant et gardant les palmes verticales.

Le lestage approprié : la clé du succès ! Plonger trop lourd peut être dangereux...

L'une des clés d'une bonne flottabilité, d'un bon équilibre, c’est d'avoir juste le lest qu'il faut : pour le contrôler il suffit en surface en ayant le détendeur en bouche sans bouger de vérifier qu’en respirant normalement on a de l'eau au niveau du milieu du masque et qu'avec l'expiration forcée on commence à descendre très lentement jusqu'à avoir de l'eau au niveau du sommet du crâne. Avec cette méthode vous pouvez être assuré de ne pas être trop lesté et c’est important car le problème du surlestage, s'il vous permet de gommer une imperfection technique pour descendre, a pour conséquence de vous rendre bien trop lourd et vous êtes alors obligé de mettre plein d'air dans le gilet et c’est là que vous devenez beaucoup plus sensible aux variations de niveau... et vous n'arrêtez pas de gonfler et dégonfler votre gilet pour réajuster votre flottabilité ce qui ne serait pas le cas avec un lestage idéal.

 

Donc mes 5 meilleurs conseils pour descendre :

  • orientez bien votre purge vers le haut et utilisez plutôt la purge rapide beaucoup plus efficace à condition de la relâcher une fois que le gilet complètement vide, purge bien orientée vers le haut…. je vous conseille pour celà de regarder vers le ciel car nous n’avons pas tout à fait toujours la bonne visualisation de sa position verticale

  • ensuite si vous basculez en arrière laissez faire puis aidez-vous du palmage orienté vers le haut pour descendre en pensant bien sûr à vos oreilles

  • une fois arrivé dans la zone des trois mètres retournez-vous sur le ventre toujours les jambes légèrement en l'air pour continuer votre descente

  • une fois quittée la zone des 5 mètres pensez progressivement à gonfler votre gilet lors de la descente de façon à anticiper votre perte de volume et votre prise de poids

  • ensuite bien sûr les réglages se font au poumon ballast et le plus simple c'est d'avoir une respiration lente et maîtrisée c'est-à-dire d'avoir évacué tout le stress. Si vous n'arrivez pas à avoir une respiration tranquille il est impossible de gérer un équilibre correctement.

 

Si vous avez des soucis sur cet exercice rassurez-vous c'est l'exercice le plus difficile puisqu'on le travaille à tous les niveaux que ce soit pour le niveau 1 le niveau 2 niveau 3 le niveau 4, la plongée Tek et le monitorat !

 

Pourquoi insister sur l'équilibre ? Parce que c'est la clé d'une plongée responsable sans interférence avec l'environnement et aussi une limitation des mouvements parasites et une consommation d'air ou de mélange gazeux optimale qui vient donc réduire les risques d'accident de décompression.


Je vous souhaite de bonnes plongées bien équilibré et n'hésitez pas bien sûr à vous perfectionner avec de nouvelles formations avec par exemple une école de plongée comme Aquadomia !

Commenter cet article