Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par AQUADOMIA1

http://www.aquadomia.com Que faire si votre oreille rencontre des difficultés en plongée et vous fait mal ? Quelques astuces pour éviter les problèmes.

Equilibrer les oreilles en plongée et ne plus souffrir...

Equilibrer les oreilles en plongée et ne plus souffrir...

11 astuces pour équilibrer les oreilles en plongée.

Aidez-moi ! J'aime plonger, mais j'ai du mal à équilibrer mes oreilles. Ça fait mal comme l'enfer et ça me prend une éternité pour aller au fond. Vous avez des conseils ? C'est une question courante posée en formation dans notre école de plongée aquadomia.com

Vous n'êtes pas seul à avoir du mal avec les oreilles. En fait, c'est l'un des problèmes les plus courants que les plongeurs rencontrent.


Passons en revue quelques physiologie de base de plongée. Vos oreilles moyennes sont des espaces d'air morts reliés au monde extérieur par les trompes d'Eustache qui courent à l'arrière de votre gorge. Lorsque vous ne parvenez pas à augmenter la pression dans vos oreilles moyennes pour équilibrer à la pression ambiante autour de vous, le résultat est la douleur et les dommages potentiels aux mécanismes délicats de l'oreille. Mais vous le saviez déjà.
 

L'oreille en plongée : l'équilibre des pressions

L'oreille en plongée : l'équilibre des pressions

La clé d'une égalisation sûre est d'ouvrir les trompes d'Eustache normalement fermés, permettant à l'air à haute pression de votre gorge d'entrer dans vos oreilles moyennes. La plupart des plongeurs apprennent à égaliser en se pinçant le nez et en soufflant doucement. Appelé la manœuvre de Valsalva (du nom de son inventeur Antonio Maria Valsalva, médecin anatomiste du XVIIème siècle), elle aide les trompes à s'ouvrir avec la pression d'air.


La meilleure façon est d'utiliser les muscles de la gorge pour tirer vos trompes d'Eustache pour les ouvrir de la façon dont la nature a voulu - en avalant. Vous le faites déjà des centaines de fois par jour - écoutez juste ce "pop" que vous entendez lorsque vous avalez.

Les changements rapides de pression en plongée sous-marine sont souvent plus difficiles à appréhender.


Écoutez le "pop". Avant même de monter à bord du bateau, assurez-vous que lorsque vous avalez, vous entendez un "pop" dans les deux oreilles. Cela indique que les deux tubes d'Eustache s'ouvrent.


Commencer de bonne heure. Plusieurs heures avant la plongée, commencer à égaliser doucement vos oreilles toutes les quelques minutes. Un chewing gum peut aider, car il vous fait avaler souvent.


Égaliser à la surface. La «pré-pressurisation» à la surface permet à la plupart des plongeurs de passer les premiers mètres critiques de la descente. Elle peut également gonfler vos trompes d'Eustache afin qu'elles soient légèrement plus grandes. Les autorités médicales ne recommandent pas cela cependant. La leçon ici est de pré-pressuriser seulement si elle semble vous aider, et de pressuriser doucement.


Descendez les pieds d'abord. Des études ont montré qu'une manœuvre de Valsalva exige 50 pour cent plus de force quand vous êtes dans une position tête en bas que tête en haut.
Chercher. Étendre votre cou tend à ouvrir vos trompes d'Eustache.


Utilisez une ligne de descente. Tirer sur une ligne d'ancrage ou d'amarrage aide à contrôler votre vitesse de descente plus précisément. Une ligne vous aide également à arrêter rapidement votre descente si vous ressentez de la pression gênante.


Égaliser souvent, en essayant de maintenir une légère pression positive dans vos oreilles moyennes. N'attendez pas que vous ressentiez de la pression ou de la douleur.

Arrêtez si ça fait mal. Vos trompes d'Eustache sont probablement verrouillées fermées par la pression différentielle. Remontez un peu et essayez d'égaliser à nouveau.


Évitez le lait. Certains aliments, y compris le lait, peuvent augmenter votre production de mucus.

Évitez le tabac et l'alcool. La fumée de tabac et l'alcool irritent vos membranes de mucus, favorisant plus de mucus qui peut bloquer vos trompes d'Eustache.


Gardez votre masque vide. L'eau jusqu'à votre nez peut irriter vos membranes de mucus, qui produisent alors plus de substance qui obstrue.

La manoeuvre de Vasalva expliquée pour équilibrer les oreilles en plongée

Essayez de meilleures techniques de compensation

Il y a deux autres problèmes avec la manœuvre Valsalva: elle peut ne pas fonctionner si les tubes sont déjà verrouillés par une pression différentielle, et il est trop facile de souffler trop fort et d'endommager quelque chose. Les plongeurs qui éprouvent des difficultés à égaliser peuvent juger utile de maîtriser certaines techniques alternatives.

Manoeuvre de Toynbee. Avec vos narines pincées ou bloquées contre votre jupe de masque. La déglutition ouvre vos trompes d'Eustache tandis que le mouvement de votre langue, avec votre nez fermé, compresse l'air contre eux.


Technique Lowry. Une combinaison de Valsalva et de Toynbee: tout en fermant vos narines, souffler et avaler en même temps.


Technique Edmonds. Tendre les muscles du palais et de la gorge et pousser la mâchoire vers l'avant et vers le bas, faire une manœuvre de Valsalva.


Frentzel. Fermez vos narines, et fermez le dos de votre gorge comme si vous souleviez un poids. Ensuite, faites le son de la lettre "K." Cela force le dos de votre langue vers le haut, comprimant l'air contre les ouvertures de vos trompes d'Eustache.


Ouverture volontaire des trompes ou BTV "Béance tubaire volontaire". Tendre les muscles du voile du palais et de la gorge tout en poussant la mâchoire vers l'avant et vers le bas comme si vous commenciez à bâiller. Ces muscles commandent l'ouverture des trompes d'Eustache. Cela nécessite beaucoup de pratique, mais certains plongeurs qui se livrent à une certaine gymnastique peuvent apprendre à contrôler ces muscles et maintenir leurs tubes ouverts pour un équilibrage continu. 

Une solution ? Un masque qui protège vos oreilles

Une solution ? Un masque qui protège vos oreilles

Enfin, il existe un masque qui protège les oreilles en les isolant de l'eau et permet ainsi d'éviter les otites externes, assimilables à des otites dites "de plage". Si celui-ci peut surprendre, les utilisateurs que je connais en sont satisfaits.

Mais n'oublions pas les bonnes recettes de grand-mère : quelques gouttes d'huile d'amande douce dans chaque oreille vont lubrifier votre conduit et votre tympan et surtout les protéger des attaques des bactéries et microbes qui peuvent traîner dans l'eau...

Commenter cet article