Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Vincent Défossez

Pourquoi devenir moniteur de plongée ?

On me demande souvent comment devenir moniteur de plongée, guide de plongée ou scaphandrier et j'ai déjà rédigé de nombreux articles à ce sujet, ainsi que sur la création ou le rachat d'un business plongée.

La réponse la plus importante à avoir est à mon avis POURQUOI vous voulez faire cela !

Voulez-vous devenir moniteur de plongée pour être moniteur de plongée ou pour travailler comme moniteur de plongée ?

Cette question peut paraître idiote, mais avez-vous vraiment pour projet professionnel de travailler dans la plongée ou est-ce juste pour le faire ponctuellement ou encore pour diffuser la photo d'un diplôme sur Facebook ?

Etes vous bien clair par rapport à votre objectif pour suivre votre formation de moniteur ?

Si votre projet de formation au métier de moniteur de plongée est fait pour travailler dans la plongée êtes vous sûr de ne pas être happé par le miroir aux alouettes et ne voir que le côté "sea sex and sun" de la plongée où celui du monde merveilleux des poissons superbes qui nous entourent, en oubliant les fortes contraintes de ce métier que l'on n'aperçoit pas quand on fait juste ses plongées du week-end ?

Peu de moniteurs de plongée travaillent : des statistiques qui parlent !

Chiffres français : moins de 25 % des moniteurs fraîchement diplômés exerceront réellement à titre professionnel !

Sur 20 personnes qui réussissent leur DEJEPS plongée (10 mois de formation en CREPS) qui se sont pour plus de la moitié fait financer leur diplôme par les régions qui favorisent essentiellement les candidats aux situation sociales les plus dégradées sans examen approfondi de motivation ou d'aptitude, seules 5 ont l'intention de continuer professionnellement dans la plongée !

Les chiffres au niveau monde ne sont guère plus élevés, mais l'implication est moindre puisque les formations sont plus courtes, quelques semaines suffisent... Et beaucoup font ces formations pour avoir la compétence et ne l'exercer que ponctuellement quand bon leur semble.

Un moniteur de plongée reste rarement actif plus de 3 ans.

Vous voulez devenir moniteur de plongée pour travailler : en êtes-vous bien sûr ?

Si vous voulez exercer en France et à l'étranger pas d'échappatoire possible il va vous falloir après vos niveaux 1 2 3 4 et 100 plongées passer par la formation DEJEPS plongée qui se fait en 10 mois en CREPS pour un budget d'environ 10 000 euros. Vous pouvez aussi envisager en version plus courte et moins chère un BPJEPS dont les prérogatives jusque là ridicules vont bientôt être revalorisées avec la possibilité d'enseigner jusque 20 mètres (seulement) et d'encadrer à 40 mètres. si en plus vous avez déjà le MF1, le BPJEPS se fera en quelques semaines.

Si seul l'étranger vous intéresse suivez après vos niveaux 1 2 3 4 et 100 plongées une formation OWSI de 2 semaines pour 2000 à 3000 euros pour avoir un titre reconnu mondialement..

Mais avant de vous engager si c'est réellement avec le souhait de travailler regardons pourquoi les moniteurs de plongée stoppent leur carrière et voyez si cela vous concerne :

  • Travailler comme moniteur de plongée, ce n'est pas que de faire la plongée
  • Sur une journée de 8 heures, vous passerez en moyenne un maximum de 2 à 3 heures sous l'eau, le reste du temps étant consacré aux tâches logistiques de manutention de matériel, de gestion de tâches administratives et commerciales.
  • Travailler comme moniteur de plongée, c'est faire du relationnel
  • Vos qualités de plongeur sont indispensables, mais celles de guides à l'écoute et au service de ses clients sont celles qui font un bon moniteur efficace.
  • Travailler comme moniteur de plongée, c'est une exposition continuelle à des conditions extérieures
  • Le soleil qui brûle la peau, le sel qui la déshydrate, le froid qui vous fragilise, la pression qui peut user vos tympans, les risques d'accidents de décompression font s'accumuler une grande fatigue quotidienne qui vous feront apprécier les quelques heures de repos salutaires. Attention si vous avez une fragilité médicale que vous essayez de minimiser, elle finira tôt ou tard par vous handicaper !
  • Travailler comme moniteur de plongée, c'est gagner peu d'argent
  • Un moniteur de plongée gagne en moyenne 18000 euros par an si il réussit à travailler toute l'année.
​Pourquoi les moniteurs de plongée arrêtent d'exercer ?

Tou simplement pour avoir un boulot plus "tranquille" et plus rémunérateur et ne faire de la plongée que quand ils en ont vraiment envie, parce qu'ils ont fini par se blaser.

​Pourquoi les moniteurs de plongée continuent d'exercer ?

Parce qu'ils sont résistants physiquement, parce qu'ils aiment se mettre au niveau et au service de personnes en difficulté, parce qu'ils arrivent à renouveler leur intérêt en poursuivant leur formation en intégrant de nouvelles compétences, parce qu'ils réussissent professionnellement en participant au développement des ventes.

Quels sont mes 7 conseils à un jeune qui veut devenir moniteur de plongée ?
  1. Vas-y mais ne lâche pas tout pour cela ! Ajoute plusieurs cordes à ton arc de façon à opérer facilement une éventuelle reconversion.
  2. Assure toi de ne pas avoir de contre indication médicale au niveau ORL, pulmonaire et cardiaque.
  3. Ne fais pas cela si tu veux garder un look de hippie qui ne se lave pas et qui passe sa journée clope au bec.
  4. Conserve une excellente hygiène de vie : sport, alimentation, pas de tabac (surtout jamais en activité et pas devant les clients et peu d'alcool,
  5. Travaille tes capacités de communication et de vente
  6. Commence d'abord par une formation de guide de plongée Dive Master qui te permettra de tester le travail partout à l'étranger (si tu es débutant nous pouvons faire cela en 6 semaines).
  7. Ensuite envisage une formation OWSI sur quelques semaines pour être moniteur à l'étranger. Après 2 ans d'exercice justifié par des fiches de paie ou contrat de travail tu pourras demander l'autorisation d'exercer en France, sans passer par un DEJEPS coûteux et long.

En résumé pour conclure, lancez-vous dans une formation de plongée de moniteur (ou scaphandrier) uniquement si vous êtes conscient que celle-ci n'est pas une fin en soi et que vos orientations futures seront peut-être différentes de la plongée, ne misez pas tout sur ce "pari plongée" mais considérez-le comme une étape, et à ce moment là vous serez sûr d'être enchanté et motivé, et peut-être que la plongée sera votre nouvelle vie, ou tout au moins une tranche de vie lors d'un break professionnel comme ils peuvent nous en arriver à tous.

Pour débuter votre formation, rendez-vous sur Aquadomia.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article