Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Formation plongée complète du niveau 1 au DEJEPS plongée pour devenir moniteur à Marseille

Interview de Benjamin, stagiaire en formation DEJEPS à l'école de plongée Aquadomia

Bonjour Benjamin, pourrais-tu te présenter en deux mots ? Nous parler de ton expérience de plongeur ?  

Oui ! J’ai commencé la plongée il y a un peu plus de deux ans chez Aquadomia avec Vincent. En fait j’avais découvert la plongée en République Dominicaine un mois avant, et donc au mois d’août 2013, j’ai commencé à me former avec Aquadomia, et j’ai fait tout le cursus français, du niveau 1 au niveau 4 avec la spécialisation plongeur trimix à 120 mètres. En parallèle, j’ai aussi validé les 3 premiers niveaux PADI toujours ici à Aquadomia. Ensuite je suis parti finir ma formation PADI dans le Var, à côté de Toulon, à Hyères très exactement. Là j’ai fait les deux derniers niveaux PADI pour être instructeur. Donc le Dive Master dans un premier temps, pour être assistant instructeur, et après j’ai validé l’instructeur PADI en septembre de l’année dernière.

Où en es-tu aujourd’hui ?

En fait ça a toujours été une reconversion depuis le début, mon but c’est de bosser dans la plongée. En ce moment je passe donc la dernière étape pour être moniteur rémunéré en France, ce qui correspond à l’obtention du diplôme d’Etat. C’est une formation sur un presque une année, 10 mois pour être précis, dans laquelle j’ai moitié de cours, moitié de stage, et ce stage je suis donc en train de le passer chez Aquadomia. Evidement ce stage a lieu en saison c’est pour ça que je commence vraiment maintenant : tous les mois de mai, juillet, août et septembre. Fin octobre je finirais mon diplôme, et après ça, je pourrais travailler à la fois en France, comme moniteur rémunéré, et à la fois dans tous les autres pays du monde avec ma formation OWSI. C’était vraiment mon projet à l’origine, vivre de la plongée, c’est pourquoi j’espère réussir mon DE !

Pourquoi es-tu venu faire ce stage à Aquadomia ?

Ce qui est bien avec Vincent c’est qu’il propose des formations américaines et des formations françaises, et il forme du baptême jusqu’aux formations tech. Pour moi c’est vraiment une super opportunité de voir tous les cursus de formation, et de jongler entre ces différents cursus. Concrètement, aujourd’hui nous avions sur le bateau du niveau 1, du niveau 3, des Dive Master, une préformation scaphandrier… Je vois donc ce panel de toutes les formations, et ce n’est pas donné à tous les étudiants. Dans ma promo, certains sont dans des centres de plongée, et on ne leur donne pas forcement beaucoup de responsabilités car ils sont toujours en formation. On va leur donner du baptême et du niveau 1 toute la saison quasiment et ils ne vont pas aller voir plus loin. Personnellement, j’ai donc vraiment cette chance avec Vincent de pouvoir avoir des responsabilités et de pouvoir toucher à tout.  

Pourquoi cette envie de devenir plongeur et DEJEPS ?

J’ai toujours été proche de la mer, depuis que je suis petit je fais de la voile. J’ai commencé par faire cette activité avec mon grand-père en basse Normandie, dans la baie du mont saint Michel très précisément. Depuis que je suis tout jeune, tous les étés je vais faire de la voile et de la pêche las bas. J’ai toujours été attiré par le monde aquatique par rapport à toutes ces activités-là, et j’ai fait de la chasse sous-marine pendant plusieurs années. J’adorais l’apnée mais je n’avais jamais sauté le pas de faire de la plongée bouteille, jusqu’à il y a deux ans et demi. Depuis que j’ai découvert cette nouvelle forme de plongée en République Dominicaine, ça a été une révélation. J’ai fait mon baptême la-bas et quand je suis rentré j’ai arrêté mon boulot et j’ai décidé de changer de vie.

Que faisais tu comme métier auparavant ?

Avant j’étais dans la logistique, j’ai travaillé dans différentes sociétés de transport, j’ai fait du transport routier et aérien où là j’étais agent de transit, ce qui consiste à gérer la marchandise des clients en terme administratif, tout ce qui est douane et coordination des différentes transporteurs.

C’est un changement radical alors !

Oui, mon nouveau projet n’a rien à voir. Il y a cependant quand même quelques similitudes au niveau des langues car je devais pratiquer l’anglais dans mon ancien boulot. Et ça m’aide beaucoup aujourd’hui : je devais par exemple encadrer un allemand aujourd’hui, la semaine prochaine nous avons un brésilien, il est donc nécessaire de pouvoir communiquer dans de bonne conditions. Cet aspect est très important pour les instructeurs OWSI qui désirent travailler à l’étranger. Je suis allé en Thaïlande, au Cambodge et au Vietnam il y a peu de temps. Je n’ai pas bossé mais j’ai plongé la-bas pour voir un petit peu comment ça se passe, et une bonne maitrise de l’anglais est très importante.

Comme tu nous l’as déjà expliqué tu souhaites pouvoir vivre de ta passion, as-tu des projets particuliers en tête ?

Oui, je veux vraiment faire de la plongée mon métier. Je voudrais soit commencer au début comme moniteur dans un centre de plongée existant, soit monter ma structure, hors métropole peut être dans un DOM TOM. En ce moment je me renseigne un petit peu sur la Guadeloupe et le Réunion, mais si j’ai des opportunités autres qu’en France, j’irais aussi. Pour l’instant je me pose pas trop de questions, j’attends de finir le DE, j’attends d’avoir toutes les cartes en main pour partir sur de bonnes bases.

Quel est ton ressenti vis-à-vis des formations que tu as réalisées auprès d’Aquadomia ?

Moi je suis très satisfait. Je trouve que le concept est bon parce que personnellement j’avais besoin d’argent pour financer mes formations, il fallait que je travaille à côté. J’avais un temps partiel, et le concept de Vincent correspond à de la formation aux dates de son choix, et ça c’est vachement bien, parce qu’il y a beaucoup de centres qui t’imposent un calendrier, et si tu ne peux pas, si tu n’es pas libre ce jour-là tu ne peux pas plonger. Alors que chez Aquadomia c’est l’inverse, c’est toi qui donne tes dates, et la plupart de temps c’est ok, il n’y a pas de problème pour plonger. C’est vraiment du sur mesure, à la carte, et ça je pense que c’est vraiment un plus dans le milieu car il n’y a pas beaucoup de structures, à vrai dire à part Aquadomia je n’en connais pas d’autre, qui propose ce service. L’apprentissage est ici personnalisé, le moniteur passe plus de temps avec l’élève donc forcément l’élève va beaucoup plus progresser, il va se sentir beaucoup plus pris en charge et encadré plutôt que d’être à vingt sur un bateau et d’avoir 4 ou 5 élèves par moniteur. Il y a souvent des jours où on est seul, juste Vincent et le bateau pour nous donc c’est vraiment des conditions idéales. C’est une très bonne formule et je ne peux être que satisfait. Vincent sur son bagage en tant que tel, en tant que moniteur de plongée il n’y a rien à dire, il connait son métier, il est pédagogue, il est patient, il prend du temps… Là encore il apporte un plus, quelque chose que pas tous les moniteurs peuvent apporter. Je suis personnellement en apprentissage donc je sais que ce n’est pas toujours évident d’être bon moniteur, Vincent sait très bien s’adapter aux gens qu’il forme.

Pour conclure que penses-tu de Marseille et des spots que l’on peut trouver dans le coin ?

C’est génial ! Moi je ne suis pas très objectif car c’est ma ville natale, mais nous avons ici des sites de plongée merveilleux, qui sont très diversifiés. Tu peux par exemple aller plonger sur des épaves, que ce soit des vieilles épaves de 150 ans ou des très récentes, il existe des épaves en bois, des cargos… Si tu désires faire de la plongée profonde tu as des supers beaux spots. Soit de magnifiques tombants, soit des épaves très profondes, à 80 mètres par exemple. Après au niveau de la richesse sous-marine, c’est top. Moi je connais le Var pour y avoir plongé, c’est très beau, il y a des sites superbes aussi, mais bien que Marseille soit moins poissonneux, ici c’est beaucoup plus enrichi au niveau de la flore. On dispose de beaucoup plus de tombants avec des gorgones, des éponges, du corail. Ca je pense que c’est à mettre en valeur, car on parle beaucoup des épaves du Var, car c’est vrai il en existe des magnifiques, mais après quand tu vas faire de la plongée sur des secs ou sur des tombants, la flore fixée est incroyable ici sur Marseille, surtout du côté du Parc et du Frioul. C’est vrai que nous avons aussi plus de vent car nous sommes exposés à la vallée du Rhône et au mistral, mais en termes de plongée, nous n’avons rien à envier au Var. Il existe ici des sites qui s’adaptent à tout le monde, pour les baptêmes par exemples, il y a de sites de 6 mètres avec de belles plongées, pour faire de la plongée un petit peu plus profonde, notamment pour les niveau 2 3 et 4 tu trouveras ton bonheur, tout comme pour ceux qui veulent faire du trimix ou du recycleur. Je recommande donc vraiment cette ville pour plonger. Voir Marseille depuis la mer est aussi exceptionnel, c’est la ville la plus vieille de France, le port le plus vieux de France. Voir notre dame, les Goudes, l’Estaque de l’autre côté, le Frioul, c’est tout simplement superbe !

Merci beaucoup Benjamin, bonne fin de formation et à bientôt ! 

Interview de Benjamin, stagiaire en formation DEJEPS à l'école de plongée Aquadomia

Tag(s) : #Devenir moniteur de plongée, #Info formations plongées, #Plongée sous-marine Marseille, #Formation plongée

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :