Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Vincent Défossez

Fini les paliers ? Une révolution grâce à une découverte inédite !

Plus besoin de paliers de décompression pour les plongées longues et profondes !

Quinze minutes à 100 mètres sans paliers bientôt accessible à Monsieur tout le monde ? Une révolution possible grâce à la découverte inédite d'un scientifique Russe.

Imaginez faire votre plongée favorite à une cinquantaine de mètres pendant un vingtaine de minutes voire un peu plus et remonter directement à la surface alors que vos amis continuent à faire leurs paliers pendant plusieurs dizaine de minutes... Incroyable ?

C'est pourtant désormais possible grâce à la découverte d'un scientifique russe jusqu'alors inconnu mais qui risque de bien révolutionner nos pratiques de plongée.

L'observation du comportement des dauphins et des alligators à l'origine de la découverte

C'est bien connu, les dauphins peuvent plonger une quinzaine de minutes et dépasser les 300 mètres sans avoir à respecter de quelconque protocole de décompression, notamment parce qu'ils arrivent à mobiliser plus de 80 % de leur capacité pulmonaire alors que l'homme arrive au mieux à 15 %.

Alexander Aldanof est parti de ce constat pour modéliser les différents modes respiratoires des animaux atteignant des performances hors normes pour l'homme, et s'est entre autre particulièrement intéressé aux performances des alligators qui peuvent dépasser les 120 minutes d'apnée. Dans la ferme aux crocodiles de Guelendjik, Alexander a ainsi reconstitué une véritable fosse à plongée en caisson hyperbare pour tester des protocoles sur des alligators et s'apercevoir que ceux-ci qui n'étaient pas habitués à de telles profondeurs pouvaient descendre à 140 mètres en profondeur simulée artificiellement, y rester 34 minutes et remonter directement à la surface à 40 mètres minutes sans encombre !

Des méthodes douces d'analyse

L'analyse des alligators s'est faite par endoscopie et scanner, et ce recours à ces examens mini invasifs à permis de les conserver en pleine santé tout en multipliant les plongées longues et profondes. Cette méthodologie rigoureuse a permis de mettre en relief un surdimensionnement adaptatif des Beta 2-adrénergiques de l'alligator. Ce surdimensionnement adaptatif avait été supposé sur les dauphins sans jamais avoir pu être réellement scientifiquement observé car l'appareillage nécessaire aurait nécessité une dérive budgétaire propre à ruiner la Russie !

Le recours à la protéine G permet d'éliminer les méfaits de la décompression

Pour compléter son étude, Alexander A s'est inspiré des résultats obtenus lors de l'observation des dauphins à bosse d'Australie, qui sont les seuls à compléter leur alimentation par la consommation d'algues riches en protéîne G, l'Aegagropila linnaei.

Expérimentation sur l'homme réussie

Des plongeurs tek volontaires ont testé sous observation scientifique, d'abord en caisson hyperbare puis en mer, des plongées sans décompression de 15 minutes à 100 mètres après l'absorption de géllules "Aegagrus" selon une posologie de 3 géllules 3 heures avant la plongée puis 2 quinze minutes avant l'immersion. Sur 267 immersions réalisées sans aucun palier et une vitesse de remontée de 15 mètres minutes, seule une légère hypoglycémie a été recensée !!!

Une commercialisation imminente pour la disparition des paliers !

Seule ombre au tableau, le coût de fabrication des géllules Aegagrus, a plus de 1000 dollars la géllule. Heureusement la base de données scientifiques de l'ADN des algues a permis de déterminer que la fraction soluble du cytoplasme du codium de Méditerranée était semblable à celle de l'Aegagropila linnaei ! Il deviendrait ainsi possible, à un coût de moins de dix euros en phase d'industrialisation, de ne plus jamais faire de palier !

NB : les géllules de Codium seron à absorber avec un grand verre d'eau, si possible après la consommation d'un poisson.... d'avril

Commenter cet article